Comment un courtier peut vous aider à renégocier votre prêt immobilier ?

Tous les acquéreurs de prêts immobiliers avant ces 5 dernières années le savent très bien, les taux sont de plus en plus faibles, ce qui peut pousser certains à songer à renégocier leur prêt immobilier avec leur banquier. Cette méthode peut être très bénéfique financièrement si elle est acceptée par l’organisme prêteur.

Cependant, il n’est pas toujours facile de le faire, car pour le banquier, les conditions actuelles de votre contrat sont bien évidemment plus favorables. Pour espérer renégocier votre prêt immobilier et obtenir l’accord de la banque, il est recommandé de faire appel aux services d’un courtier immobilier pour vous aider dans votre démarche.

Comment un courtier peut-il vous aider à renégocier votre prêt immobilier ?

Avant de parler des démarches des courtiers pour renégocier les prêts immobiliers avec les organismes financiers, il est important de savoir que ces deux agents travaillent de concert, et ce, depuis plusieurs années. En effet, les banques ont toujours profité des services des courtiers, qui sont considérés comme étant des apporteurs d’affaires, surtout pour les prêts immobiliers. Même si ces derniers ne sont pas le produit financier le plus apprécié par les banquiers, mais il leur permet tout de même d’attirer de nouveaux clients qui vont domicilier leurs épargnes dans leurs comptes. C’est déjà un point positif pour vous, car le courtier est mieux placé que vous pour la renégociation.

De plus, étant expert dans le domaine des prêts immobiliers, le courtier peut vous aider à mieux évaluer les gains de cette démarche et peut même vous conseiller d’abandonner votre requête s’il juge que les gains perçus ne seront pas très importants. En effet, les courtiers immobiliers déconseillent généralement les contracteurs d’un prêt immobilier de le renégocier si la différence entre le taux du prêt contracté et les taux actuels est de moins de 0.7 %. Ceci s’explique par le fait que cette procédure engendre des frais qui peuvent s’élever jusqu’à 952 €. Il peut aussi mieux vous orienter, surtout si vous avez contracté votre prêt depuis plusieurs années, car la part des intérêts est beaucoup plus importante durant les premières années de remboursement.

Quelles sont les étapes d’une renégociation de prêt immobilier ?

Avant d’entamer cette démarche, il est important d’évaluer le gain perçu. Comme vous le savez maintenant, il se peut que la renégociation d’un prêt immobilier ne soit pas vraiment intéressante pour vous et peut engendrer des frais plus importants que le bénéfice de l’opération. Pour avoir une meilleure idée, vous pouvez faire le tour des offres des établissements financiers concurrents de votre banque pour mieux évaluer votre démarche. Le fait d’avoir ces informations est d’une importance capitale, car vous pouvez ainsi juger si vous avez eu une réponse satisfaisante ou pas de la part de votre banquier.

Lire aussi:  Obtenir un rachat de crédits sans justificatifs : est-ce possible ?

La renégociation d’un prêt immobilier doit faire l’objet d’une bonne préparation préalable, car certains arguments peuvent pousser votre banquier à accepter votre demande. N’hésitez pas à mettre en avant votre stabilité financière et professionnelle, ainsi que votre fidélité à la banque pour vous aider à avoir une réponse favorable à votre requête. Il faut donc définir une période de préparation avant d’entamer la renégociation, même dans cette étape, les conseils d’un courtier ne seront pas de refus. Si votre banquier décide d’accepter de vous accorder des nouvelles conditions de prêt, vous serez obligé de présenter un dossier constitué de :

  • votre carte d’identité et votre livret de famille (ce dernier est facultatif) ;
  • vos 3 dernières fiches de paie ;
  • votre contrat de travail ;
  • votre dernier avis d’imposition ;
  • vos relevés bancaires des trois derniers mois de tous vos comptes ;
  • le tableau d’amortissement de votre prêt immobilier en cours ;
  • votre taxe foncière.

Une fois le dossier reçu par votre banquier, l’étape suivante constitue à souscrire une nouvelle assurance emprunteur et vous n’êtes pas obligé de choisir celle qui vous sera proposée par votre emprunteur. Là aussi, vous pouvez faire des économies en trouvant l’offre la plus favorable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.